• Chroniques

Psychologue, psychothérapeute, neuropsy… Qui fait quoi?

On ne sait pas toujours vers quel professionnel se tourner en cas de besoin, d’autant plus qu’il existe de nombreux professionnels exerçant dans le domaine de la santé mentale et des relations d’aide. Que ce soit les psychothérapeutes, les psychologues ou les neuropsychologues, il est parfois difficile de savoir exactement quel est leur champ de compétences. Pour ces raisons, nous avons cru bon faire un petit survol des différentes professions en santé mentale et dans les domaines connexes.

 

Le psychologue

Le psychologue est le spécialiste en comportement humain. Il s’intéresse aux modes de pensées, aux attitudes, aux perceptions et aux émotions des gens. Il peut être consulté dans le cas de problèmes familiaux, traumatismes, problèmes conjugaux, déprime, insatisfactions personnelles, sensation de stress continu ou ponctuel, sentiment de perte d’espoir ou toute autre élément amenant un inconfort ou une détresse psychologique.

Dans le cadre de ses fonctions, il évalue la nature de la problématique présentée par le client, sa personnalité, son fonctionnement personnel et interpersonnel. Ceci permet de déterminer s’il y a présence d’un trouble tel que l’anxiété, la dépression, un trouble du développement, un trouble alimentaire, trouble de la personnalité etc. Selon la nature du problème, une psychothérapie peut être entamée dans le but d’amener un changement au niveau des relations interpersonnelles, du comportement, de la gestion des émotions, de l’attitude etc.

Le psychothérapeute

D’autres professionnels tels que les sexologues, travailleurs sociaux, psychoéducateurs, infirmiers, ergothérapeutes et conseillers en orientation peuvent exercer la psychothérapie. Ceux-ci doivent, parallèlement à leur formation initiale, acquérir une formation en psychothérapie et obtenir un permis de l’ordre des psychologues. 

Le neuropsychologue

Le neuropsychologue s’intéresse à la relation entre le cerveau et les comportements. Il peut être consulté dans le but d’évaluer les séquelles suite à un traumatisme crânien, une tumeur ou un AVC. Son expertise est également recherchée afin d’évaluer le TDA\H, le fonctionnement intellectuel ou les différentes démences comme l’Alzheimer. Dans le cadre de son travail, il cherche donc à vérifier si la cause de la problématique vécue s’explique par le fonctionnement atypique du cerveau tel qu’un retard de développement, une maladie dégénérative ou un trauma. Il peut également être appelé à évaluer le bon fonctionnement du cerveau comme dans le cas d’évaluation intellectuelle pour une dérogation scolaire. Selon les résultats de l’évaluation, le neuropsychologue peut recommander d’effectuer de la remédiation cognitive afin de pallier aux déficits (voir autre texte).

Le neurologue

Une certaine confusion semble exister entre la profession de neuropsychologue et de neurologue. Bien qu’ils se spécialisent tous deux dans le cerveau, leurs champs d’action sont différents. Contrairement au neuropsychologue qui s’intéresse aux manifestations comportementales, le neurologue (médecin spécialisé dans le système nerveux) s’intéresse davantage aux manifestations anatomiques telles que l’emplacement d’une lésion au cerveau et les maladies du système nerveux. 


 

Pour plus de renseignements, il est possible de consulter les sites internet suivants : 

http://www.anq.qc.ca

https://www.ordrepsy.qc.ca

http://www.apqc.ca

https://aqnp.ca

 

 

APPRENEZ-EN PLUS!